Comprendre quelles données sont couvertes par le GDPR

Welke gegevens vallen onder de GDPR?

Introduction

La protection de la vie privée des personnes est devenue une question cruciale. Le GDPR (General Data Protection Regulation), ou AVG (Règlement général sur la protection des données), est une législation entrée en vigueur en 2018 qui vise à renforcer les droits à la vie privée des citoyens européens et à normaliser et améliorer la façon dont les organisations traitent les données personnelles.

L’un des principaux aspects du GDPR est la définition des données qui relèvent de la protection du règlement. Ces données, appelées données à caractère personnel, comprennent un large éventail d’informations qui peuvent être utilisées directement ou indirectement pour identifier une personne.

Examinons de plus près quelles sont les données protégées par le GDPR.

Qu’est-ce qu’une donnée à caractère personnel ?

Les données à caractère personnel, telles que définies par le GDPR, comprennent toute information relative à une personne physique identifiée ou identifiable.

Cela peut aller des plus évidents, comme les noms, les adresses et les numéros d’identification,

à des données plus subtiles telles que les données de localisation, les adresses IP, les informations génétiques, les informations économiques et sociales, et même les identifiants en ligne tels que les cookies et les noms d’utilisateur.

Données sensibles

Outre les données à caractère personnel, il existe également des données sensibles, qui font l’objet de mesures de protection plus strictes.

Il s’agit notamment d’informations sur la race ou l’appartenance ethnique, les opinions politiques, les croyances religieuses ou philosophiques, l’appartenance syndicale, les données relatives à la santé, l’orientation sexuelle, les données génétiques et biométriques.

Le traitement de ces données sensibles est interdit dans la plupart des cas, sauf dans des conditions strictes telles que le consentement explicite de la personne concernée ou des exemptions légales.

Anonymisation et pseudonymisation

Pour se conformer au GDPR tout en permettant un traitement utile des données, des techniques telles que l’anonymisation et la pseudonymisation sont souvent utilisées.

L’anonymisation consiste à supprimer ou à expurger des données à caractère personnel de telle sorte que les personnes concernées ne puissent plus être identifiées.

La pseudonymisation consiste à remplacer les identifiants directs par des identifiants fictifs, ce qui rend plus difficile le lien entre les données et les personnes sans pour autant éliminer complètement la possibilité de ré-identification.

Traitement des données à caractère personnel

En vertu du GDPR, le traitement des données personnelles ne se limite pas à leur collecte, mais comprend toutes les opérations qui peuvent être effectuées sur ces données, telles que le stockage, l’accès, l’utilisation, le partage, l’effacement et la destruction.

Les organisations qui traitent des données à caractère personnel doivent respecter des principes stricts tels que la légalité, l’équité et la transparence, la limitation des finalités, l’exactitude, la limitation du stockage, l’intégrité et la confidentialité, et la responsabilité.

Conclusion

Le GDPR a eu un impact significatif sur la manière dont les organisations du monde entier collectent, utilisent et protègent les données. En établissant une définition large des données à caractère personnel et des exigences strictes en matière de conformité, le règlement a établi une nouvelle norme en matière de protection des données et de la vie privée.

Il est essentiel de comprendre quelles données relèvent du GDPR pour que les organisations se conforment à la législation tout en garantissant la confiance et la confidentialité des individus à l’ère du numérique.

Proposer un
DPD externe
(délégué à la protection des données).

Votre entreprise est-elle une PME? (une entreprise indépendante comptant moins de 250 employés).

abonnement GDPR.

Delen:

Meer berichten

Meer info: